Le modern farmhouse ?

Le modern farmhouse, qu’est-ce que ce style exactement ? Il y a dix ans, l’expression «modern farmhouse» aurait peut-être fait référence à une ferme nouvellement construite. Aujourd’hui, elle évoque une liste de contrôle des éléments de décoration qui s’ajoutent à quelque chose d’un peu champêtre, un peu brute et une abondance de blanc. Lambris? Oui. Bois récupéré? Oui. Murs blancs et planchers à larges planches? oui. Quelques accessoires vintages, un évier à tablier ? Tout à fait.

Lire la suite « Le modern farmhouse ? »

Cet auteur de Granby célèbre en Amérique avant Disney

Palmer Cox est renommé à travers le monde pour ses merveilleux livres pour enfants aux créatures fantastiques connues sous le nom de Brownies. Il devient d’abord célèbre avec la première histoire de Brownies, «The Brownies’ Ride », parut dans le numéro de février 1883 de St. Nicholas, un magazine pour enfants populaire de l’époque.

Lire la suite « Cet auteur de Granby célèbre en Amérique avant Disney »

Souvenirs de promenades en 1910

Les diligences

À Knowlton, sous le nom de Blinn’s Inn, il y avait la première halte de diligence de la ligne d’entraîneur de la scène Old Magog Road traversant le col de Bolton et le premier établissement public du village proposant hébergement, restauration et boissons. L’Auberge Knwolton est le plus vieil hôtel en exploitation continue des Cantons-de-l’Est. À l’arrière et à gauche de l’Auberge (bâtiment jaune) se trouve encore le lieu de forge utilisé par les diligences lors du passage par le col de Bolton

Les première voiture

Le Dr Edmond Brun a été le premier maire de West Shefford (Bromont) après l’incorporation du village en 1889. Il est médecin et pharmacien et, en tant que personnage relativement aisé et bien en vue, il est normal qu’il ait été un des premiers à posséder une voiture automobile au village, en 1913. On le voit ici devant sa pharmacie, située dans la maison voisine de sa demeure.

Les ponts couverts

Près de Potton, le Pont de la Frontière a été construit en 1896, près de la frontière du Vermont. Il est situé sur le chemin Bellevue et traverse la gorge du ruisseau Mud, un site spectaculaire. Un sentier, situé en amont, sur le chemin province Hill près du cimetière, permet d’accéder au ruisseau Mud et de contempler le pont dans toute sa splendeur. Le pont est désaffecté depuis 1960, après plus de 75 ans de loyaux services. il a été cité comme monument historique le 6 octobre 2008.

Il y a un siècle, des centaines de ponts couverts traversaient les rivières dans la région. La plupart des villages en possédaient au moins un sinon plusieurs. Vingt-et-un ponts couverts authentiques existent encore dans les Cantons-de-l’Est. Cependant, très peu de ces ponts couverts ont survécu aux ravages du temps.

Les gens se demandent souvent pourquoi les ponts étaient couverts. Certains croient que les toits étaient conçus pour fournir un abri aux voyageurs et à leurs chevaux lorsqu’il pleuvait ou neigeait. D’autres pensent que les parois et le toit des ponts servaient pour les chevaux afin qu’ils ne voient pas les eaux turbulentes en dessous. La vraie raison de couvrir un pont était de protéger la structure du pont contre les intempéries.

Un simple pont ouvert construit avec des poutres et un tablier possédaient une espérance de vie assez limitée -dix ou vingt ans. Après, il commençait à pourrir et à s’affaisser.

Maison de rêves à Bromont

Cette vaste résidence de prestige est située dans un secteur très paisible et privé du Val des Irlandais sur un terrain boisé de 3,13 acres. Vous serez charmé par le rez-de-chaussée invitant à la détente et à la convivialité grâce à son plan ouvert et à fenestration abondante. Située à proximité des services, sentiers, Centre Equestre et aut 10.

110 St-Patrick, Bromont

Jean-Raphaël: La brève histoire du pharmacien de Knowlton

Né au Congo, Jean-Raphaël est arrivé au Québec il y a plus de vingt ans.

D’abord dans la région montréalaise pour y travailler comme pharmacien, il choisit Brome-Missisquoi en 2017 pour se rapprocher de la nature.

En arrivant au Lac-Brome, il se dit : je suis un enfant du village! Il s’y installe avec sa femme et leurs enfants.

Il trouve un grand local entre la station-service et l’épicerie pour ouvrir sa propre pharmacie. Aussitôt, ses clients apprécient son sourire vivifiant et compatissant.

Dès que l’on met le pied dans sa pharmacie, on se sent déjà presque guéri! Son accueil et son sourire contagieux réchauffent.

L’amour que Jean-Raphaël a pour ses clients se rend même jusqu’à ceux qui ne peuvent se déplacer. Il part régulièrement livrer lui-même les médicaments nécessaires à tous ceux qui en ont besoin, que ce soit tôt le matin ou tard le soir après une longue journée à la pharmacie.

Fier représentant dans l’art de vivre le moment présent et de prendre son temps, il est une grande source d’inspiration pour toute la communauté.

Fidèle au souhait qui l’a mené à la campagne, Jean-Raphaël profite pleinement de la forêt et des lacs qui l’entourent. Il participe annuellement à la corvée de nettoyage d’un organisme local de conservation de la nature. Il connaît parfaitement les plus beaux sentiers de la région et sait vous «prescrire» celui qui cadre avec vos envies du moment. Il fait de longues randonnées dans nos grands espaces colorés de ruisseaux, de rivières, de montagnes, de feuillus et de conifères. Bien loin des paysages qu’il a connus au Congo, il savoure chaque moment de l’hiver comme nous savourons intensément chaque degré de chaleur au printemps! Pour lui, Brome-Missisquoi est une terre d’opportunités et il l’exploite merveilleusement bien.

Par Marie-Claude Lord

https://www.brome-missisquoi.ca