Le Glamping en 1900

San Diego

En 1900, John D. Spreckels créa Tent City, à l’origine connu sous le nom de « Camp Coronado », juste au sud de l’hôtel Coronado. Cet hotel de luxe fournissait des tentes disponibles à la location et offrait des attractions telles qu’une grande salle de bains et un restaurant. Des événements étaient déjà prévus pour que les gens puissent passer des vacances même le week-end.

À l’origine, disait-on, Tent City était une coentreprise entre les intérêts de Spreckels et un fabricant de tentes et auvents de Los Angeles nommé « Swanfeldt ». Dont le nom était inscrit au pochoir sur les tentes. Il y avait un choix de rayures blanches ou rouges et blanches, allant de la taille de la famille à une petite chambre simple. Toutes les tentes avaient du parquet. et ont été meublés. Chacun avait un lit ou plus, un lavabo et un pichet, une commode et une chaise.

Si des équipements de cuisine étaient nécessaires, un poêle à pétrole était installé dans une «tente de cuisine» à l’arrière pour 5,00 $ de plus par mois – avec quelques casseroles, de la vaisselle et des couverts – mais aucune garantie contre le feu. La plupart des tentes étaient louées à 4,50 $ par semaine à ce moment-là.

Plus de 500 personnes vivaient dans les tentes au cours de la dernière saison, et 68 139 personnes ont assisté aux concerts, danses et autres attractions du soir. La publicité du Camp Coronado était minutieuse et systématiquement faite par le chemin de fer de Santa Fe et la société Coronado Beach. Chaque année, Tent City a ouvert sa saison avec plus d’attractions et d’améliorations. Au centre de Tent City courait la rue Main qui était parallèle à Ocean Front et Bay Front, entrecoupées de rues numérotées. À chaque coin de la rue Main, il y avait un grand tonneau blanc avec un robinet, rempli de glace, faisant de l’eau glacée. Au centre de chaque bloc se trouvait un évier communautaire pour la vaisselle et un peu de blanchissage.

À Tent City en 1923, les chaumières au toit de chaume ont été enlevé et dotées de toits permanents. Les côtés en bois des maisons étaient construits aux trois quarts de la hauteur avec des parties de toile qui pouvaient être enroulées vers le haut ou vers le bas.

Martha’s Vineyard

Entre 1855 et 1865 des tentes familiales étaient généralement placées selon des motifs circulaires autour de la tente sociale. En 1868, il y avait 570 tentes en tout, certaines plus grande afin que les enfants puissent assister, certaines pour les vendeurs provisoires, les barbiers et d’autres.

Entre 1859 et 1864, les cottages «Martha’s Vineyard» font leur apparition. La plupart des chalets construits étaient petits et imitaient la forme des tentes qu’ils remplaçaient. Des puits ont été creusés, les services de transport élargis… le terrain de camping prenait les caractéristiques d’une communauté d’été organisée et bien gérée. Limité à 500 chalets en 1880, il n’en reste aujourd’hui que 318.

Publié par S.B.

Sylvainvbolduc@gmail.com