Souvenirs de promenades en 1910

Les diligences

À Knowlton, sous le nom de Blinn’s Inn, il y avait la première halte de diligence de la ligne d’entraîneur de la scène Old Magog Road traversant le col de Bolton et le premier établissement public du village proposant hébergement, restauration et boissons. L’Auberge Knwolton est le plus vieil hôtel en exploitation continue des Cantons-de-l’Est. À l’arrière et à gauche de l’Auberge (bâtiment jaune) se trouve encore le lieu de forge utilisé par les diligences lors du passage par le col de Bolton

Les première voiture

Le Dr Edmond Brun a été le premier maire de West Shefford (Bromont) après l’incorporation du village en 1889. Il est médecin et pharmacien et, en tant que personnage relativement aisé et bien en vue, il est normal qu’il ait été un des premiers à posséder une voiture automobile au village, en 1913. On le voit ici devant sa pharmacie, située dans la maison voisine de sa demeure.

Les ponts couverts

Près de Potton, le Pont de la Frontière a été construit en 1896, près de la frontière du Vermont. Il est situé sur le chemin Bellevue et traverse la gorge du ruisseau Mud, un site spectaculaire. Un sentier, situé en amont, sur le chemin province Hill près du cimetière, permet d’accéder au ruisseau Mud et de contempler le pont dans toute sa splendeur. Le pont est désaffecté depuis 1960, après plus de 75 ans de loyaux services. il a été cité comme monument historique le 6 octobre 2008.

Il y a un siècle, des centaines de ponts couverts traversaient les rivières dans la région. La plupart des villages en possédaient au moins un sinon plusieurs. Vingt-et-un ponts couverts authentiques existent encore dans les Cantons-de-l’Est. Cependant, très peu de ces ponts couverts ont survécu aux ravages du temps.

Les gens se demandent souvent pourquoi les ponts étaient couverts. Certains croient que les toits étaient conçus pour fournir un abri aux voyageurs et à leurs chevaux lorsqu’il pleuvait ou neigeait. D’autres pensent que les parois et le toit des ponts servaient pour les chevaux afin qu’ils ne voient pas les eaux turbulentes en dessous. La vraie raison de couvrir un pont était de protéger la structure du pont contre les intempéries.

Un simple pont ouvert construit avec des poutres et un tablier possédaient une espérance de vie assez limitée -dix ou vingt ans. Après, il commençait à pourrir et à s’affaisser.

Publié par S.B.

Sylvainvbolduc@gmail.com