Un autre trésor caché

Surprenant: un coin d’ici où on se croit en Russie…

Le monastère de la Sainte Transfiguration est un complexe orthodoxe russe construit au fil des ans par le groupe confessionnel appelé l’Église orthodoxe russe en exil ou en dehors de la Russie. Le ROCOR résulte d’une scission dans les années 1920 par des communautés russes en dehors de la Russie communiste d’alors en désaccord avec l’Église orthodoxe russe.

En 1959, Monseigneur Vitaly Oustinov a acquis 169 acres de terre à Potton, pour ce qui deviendra plus tard le monastère orthodoxe russe de la Sainte Transfiguration. La construction du monastère, de l’église et des dépendances s’est étendue de 1974 à 1979. L’église elle-même est construite dans le style des églises en bois du nord de la Russie, avec une flèche en forme d’ampoule en or. Un cimetière est situé à côté de l’église, lieu de repos du métropolite Vitaly et de l’archiprêtre Sergueï Petrov, qui résidait au monastère et était une figure locale familière. «Sa Béatitude Vitaly Oustinov est devenu le métropolite de l’Église russe en exil en novembre 2001. Il est décédé à Magog le 25 septembre 2006 à l’âge de 96 ans.

«Dans la tradition orthodoxe, la Sainte Transfiguration représente la célébration eschatologique ou la fin des temps. La transfiguration du Christ s’est produite lorsque Son apparence physique s’est métamorphosée en rayonnement, et le Christ a révélé sa nature divine, montrant que le Royaume des Cieux commence ici sur terre. Le Christ a parlé avec les prophètes Moïse, qui a libéré les Israélites, et Élie, qui a prophétisé le Messie. Trois apôtres, Pierre, Jacques et Jean, ont été témoins de la transfiguration du Christ – qui prépare les chrétiens à leur propre résurrection. »

Holy Transfiguration Monastery Russian Orthodox Church
83 Chemin du Monastère, Mansonville.
https://maps.app.goo.gl/A144ScHzfmWNRj3U8

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑