Gens d’ici: Ariane Querry et Patrice Didier

Qui êtes-vous et quel est votre parcours? 

AQ: Artiste dans l’âme! J’ai toujours gravité dans un milieu artistique; design de mode, arts visuels et scénographie. Après avoir flirté quelques années avec le monde de la restauration, j’ai décidé de me lancer tête première dans le projet de cuir de mon conjoint. Je suis revenu à ma passion première: la création de produits.

PD: J’ai quitté le monde corporatif il y a peu de temps comme créatif marketing d’une grande compagnie de thé, appelons-la comme ça. On s’est établi dans les Cantons-de-l’Est pour la famille et bâtir un projet qui pourrait être situé entre le nord des États-Unis et Montréal. J’ai appri les métiers du cuir de manière autodidacte en observant des entreprises indépendantes localisées un peu partout dans monde, mais surtout aux États-Unis. Un hobby qui est arrivé dans ma vie par la bande, en voulant relaxer les vendredis dans mon appartement de Villeray. Pour vrai, ça m’est plus venu à l’esprit quand mon étui Ray Ban en cuirette-pas-cher-overpricé m’a lâché dans les mains. Salut Marius Robinson.

 

Votre emploi actuel: 

AQ: Tout nouvellement maman et toujours active au sein de la compagnie Robinson.

PD: Artisan à la Compagnie Robinson et consultant en image de marque.

À quoi ressemble votre espace de bureau? 

AQ: Un grand espace où sont aménagées des machines à coudre, une gigatable de travail et surtout des objets, des photos et des tissus qui m’inspirent. Un endroit propice à la création!

PD: Splitté en 2. En-bas: l’atelier avec une grande table 4×8’, des images accrochées qui m’inspirent, des ceintures accrochées, des rouleaux de cuir, des machines manuelles qui nous aident, une bibliothèque de mon grand-père en pin en arrière-plan avec rangement entremêlé avec nos livres perso. En haut: Les ordis.

via Ariane Querry et Patrice Didier de La Compagnie Robinson – Baron Mag

 

 

.

 

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑